Le surcoût annoncé est arrivé.

Depuis plusieurs mois, nous alertons les habitants du territoire sur une possible augmentation des redevances pour l’enlèvement des ordures ménagères (REOM) du fait notamment d’une baisse de la qualité du tri des emballages.

Les refus de tri (jouets en plastiques, couches, vêtements…) sont en effet passés en 2019 de 15 % à plus de 20 % du poids des emballages collectés.
Certains habitants confondent trop souvent les sacs jaunes et les sacs noirs.
Une baisse de qualité qui occasionne des surcoûts de tri et par conséquent qui pénalise largement la collectivité.
Ces résultats pour la collecte sélective en demi teinte couplés à la baisse constante des prix de rachat des matériaux triés font que tous les voyants sont au rouge.
Les tarifs des redevances que nous avions pu stabiliser depuis 15 ans à un niveau bien plus bas que nos voisins ne suffisent plus à couvrir les dépenses de fonctionnement.
La situation est d’autant plus préoccupante qu’à cela s’ajoute la signature de nouveaux marchés de collecte des déchets issus des déchetteries défavorables à notre collectivité. Les coûts de collecte augmentent, les coûts de traitement aussi, ainsi que la TGAP (la taxe générale sur les activités polluantes) qui est directement prélevée sur les tonnes de déchets incinérés (ordures ménagères et encombrants).

Cliquez ici pour consulter les nouveaux tarifs de la redevance 2020.